Bonjour,

Ce week-end a eu lieu le trail de Guerledan (22), un très gros rassemblement pour traileurs autour du plus grand lac artificiel de France.

P1040951 

Plusieurs courses étaient au programme de ce week-end dont un 23 km avec un D+ annoncé à 600m, course à laquelle j'ai eu la chance de participer.

Arrivée le vendredi après midi sous un soleil de plomb (31°C), nous nous sommes installé dans un camping fort sympa au bord du lac, camping qui aux fils des heures se remplira de traileurs venus de tous les départements. Après une bonne soirée et une bonne nuit, nous sommes rejoint par Jackson et Michel venus en supporter (super sympa) et allons au point de départ pour chercher le dossard et entrer petit à petit dans l'ambiance. Et déjà dès l'arrivée sur le site de l'abbaye de bon repos, on voit que c'est du lourd et une grosse organisation. Les parkings sont pleins, des animations pour les enfants de partout ( poney, escalade, trampoline, accrobranche, ...), les drapeaux des sponsors,...

P1040983 P1040979

Après un bon repas à base de pâtes et d'une binouze (faut bien s'hydrater) nous regardons les départs des premières course dont le 13km et les courses des enfants. L'heure est arrivée de se préparer pour le départ de 16H15 et nous croisons les arrivants de 12km qui nous souhaitent bon courage car "c'est très dur". Je prépare mon sac avec mes gourdes (raidlight olmo 5) car je veux voir ce que cela donnera pour ma prochaine course ( 1/2 barjo). Même si cela me parait lourd (1,5 kg de liquide), je ne regretterai pas à la fin car la chaleur était pesante.

P1040977

16H20 le départ est donné pour les 700 traileurs sous une chaleur lourde, beaucoup de monde pour nous supporter le long de la route montante qui nous mène jusqu'à l'entrée de la forêt où le parcours est déjà exigeant avec beaucoup de montées, descentes, relance, passage boueux.

P1050239

On repasse sur la montée de départ pour se diriger vers les crêtes avec un parcours toujours aussi exigeant. Après avoir boycotté le premier ravitaillement du 6ème kilomètre, le second du 13ème sera très utile car mes gourdes sont déjà vides et un bénévoles qui me voit ouvrir celles ci, prépare une bouteille d'eau et m'aide à les remplir (super sympa). Nous repartons vers les crêtes en passant le long de canal Nantes Brest (peut être la seule partie plate du parcours). Les supporters sont toujours très présent le long du parcours et ça fait du bien car les jambes commencent à être lourdes. Ça continu de grimper et au 17ème les crampes commencent déjà à arriver mais je ne suis pas le seul ce qui rassure un peu. Nous arrivons sur les crêtes et le paysage permet d'oublier un peu la douleur tout comme la vision de l'arrivée même si j'ai réussi à retirer un peu les crampes. 

P1050388 149

La majorité des traileurs croisés souffrent et on s'encourage les uns les autres. Sur les derniers kilomètres ça va un peu mieux ( en même temps ça descends quand même plus) le dernier escalier à monter fait très mal mais la voix du speaker nous motive . La ligne d'arrivée est en vu, j'essaie de gagner une dernière place mais des crampes aux mollets me disent de rester prudent. A la fin, 2H52 de bonheur et une belle 252ème place. On peut dire que c'est mon premier gros trail, de part le dénivelé car ma montre me donnera un D+ de 750m. Au final j'aurais bu 2,5 litres en 23km c'est énorme. L'état d'esprit des traileurs a été trés bon même si c'est aussi le premier trail où beaucoup trop de gel auront été jetés sur le parcours et c'est dommage.

Encore merci à tous les bénévoles et les organisateurs pour ce très beau week-end. Un seul regret, car un petit tee shirt technique en guise de récompense pour les finishers aurait été sympa.

Une pensée pour les participants du 58km, bravo et j'espère pouvoir la faire un jour. L'année prochaine si le duo est reconduit nous ferons tout pour être prêt avec ma photographe.

Encore merci à ma photographe d'amour et à ma louloute ainsi qu'à Jacqueline et Michel car c'était super sympa.

N'hesitez pas aller voir l'album photo du 23km où vous avez de forte chance d'y être ainsi que les vidéos.

Sportivement